Colibri, un échange de lycéens japonais et français

Dans le cadre d’un échange inter-lycée, nous sommes 3 élèves de Terminale à avoir pu partir au Japon.

Le lycée Antoine de Saint Exupéry travaille avec l’association Colibri France. Tous les ans les élèves intéressés envoient leur candidature qui est directement expédiée au Japon afin de déterminer s’ils sont aptes à partir, ou non.

J’ai eu la chance de pouvoir partir à Osaka pour ma part. Laura est allée à Yokohama et Julie a visité Tokyo, la capitale.

Le séjour est de 3 semaines. Nous sommes parties le 19 Octobre 2019 et sommes revenues le 9 Novembre 2019.

L’échange a pour but de nous aider à perfectionner notre langue, comprendre la vie et la culture Japonaise ainsi que nous faire vivre notre rêve de lycéennes.

J’ai vécu chez une famille Japonaise. Quelques mois avant mon arrivée, j’ai reçu les coordonnées de ma correspondante. Nous avons pu discuter longuement avant de nous rencontrer, enfin. La famille et elle-même m’ont offert un accueil très chaleureux, je me suis tout de suite sentie très à l’aise.

Tous les jours, je suis allée à l’école avec Saki (ma correspondante) au Lycée Assomption Kokusai. J’ai pu constater ce qu’est leur vie, leurs relations, leurs visions de la vie, du travail et de la famille. J’ai également fait de très belles rencontres, j’ai aimé leur façon d’être très naturelle avec les inconnus !

Les heures de cours étaient fatigantes car la langue reste compliquée à comprendre malgré l’étude celle-ci…

Les week-ends n’étaient pas de tout repos, j’ai visité Kyoto, Nara, Namba et Osaka même. Les paysages sont magnifiques et incomparables.

J’ai fait la rencontre de deux superbes correspondantes françaises, qui, elles aussi, sont parties grâce à Colibri. Ce qui m’a permis de ne pas me sentir seule. Ça fait toujours un peu de bien d’avoir un repère français… !

Le fait de partir 3 longues semaines m’effrayait énormément, mais finalement ce n’est vraiment pas assez pour accomplir tout ce que nous voulons faire. Les journées étaient tellement complètes et intéressantes que le temps passait très vite.

Je pense que les filles et moi en sommes revenues d’autant plus passionnées et moins introverties face à la société. C’est un gros travail sur moi-même que j’ai dû faire, sur plusieurs aspects, et je remercie sincèrement toutes les personnes autour de moi de m’avoir poussée à réaliser ce rêve. Merci.

Merci à Mme Furihata, professeur de Japonais, et à Monsieur Jajkiewicz, le proviseur de nous avoir fait assez confiance sur ce projet.

C’est sans aucun doute qu’un jour nous retournerons rendre visite à nos amis restés au pays du Soleil-Levant.

GANI Alliyah ( TL2)

Posted in Japonais.

Laisser un commentaire