La notion d’espace et de temps dans la pensée chinoise – Conférence de M.Trotignon

La notion d’espace et de temps dans la pensée chinoise, présentée le 13 janvier dernier aux élèves sinisants du lycée Saint-Exupéry par Monsieur Roland Trotignon
Conférence organisée dans le cadre du projet « La Tête dans les Etoiles »

Vidéo de la conférence. (durée 38 minutes 45 secondes)

Le terme le plus approprié pour traduire l’idée de cosmos en chinois est 宇宙 : yŭzhòu, le premier caractère signifiant espace, le deuxième le temps. Espace et temps sont donc intimement liés et composent l’univers.
Selon l’école d’astronomie chinoise traditionnelle, appelée Gaitian 盖天, le ciel est un couvercle tandis que la terre est carrée. Le ciel est une sorte de miroir qui reflète ce qui se passe sur terre.
Pour les Chinois anciens, l’examen régulier du ciel répond à deux besoins : l’établissement du calendrier, essentiel pour une société agricole et animé par l’Empereur en personne par des rites au Temple du Ciel, ainsi que la divination par les astres.
La carte du ciel la plus ancienne a été découverte dans les grottes bouddhiques de Mogao dans le Gansu (nord-ouest de la Chine). Elle date environ de 700 après J. C.
L’astrologie étant au service de l’empire, le ciel était scruté par les astrologues de la cour qui voyaient dans chaque phénomène céleste des signes à interpréter. Le ciel était l’image de l’empire et des pays voisins. Il était donc interdit au peuple d’observer le ciel.
L’homme 人 est l’intermédiaire entre le ciel 天 et la terre 地. L’empereur s’appelle aussi le Fils du Ciel. La prospérité de l’Empire est assuré par le mandat du ciel.
Le plan de la ville et le plan de chaque maison sont déterminés par la recherche d’un accord avec les phénomènes célestes. Ciel et terre se répondent donc dans des correspondances fortes.
Par ailleurs, les points cardinaux Nord, Sud, Est, Ouest et Milieu tiennent une place essentielle dans l’organisation de l’espace : maison, ville, emplacement des tombes. Tout obéit à une géomancie complexe (Fengshui : 风水)
Des fouilles ont permis de découvrir des cartes sur soie datant de plus de 2000 ans, montrant une exceptionnelle maîtrise de la cartographie.
La Chine s’est à son tour lancée à la conquête de l’espace. Elle souhaite s’affirmer comme une puissance spatiale majeure. Ses lanceurs Longue Marche ont déjà fait leurs preuves.
conférence de R. Trotignon

Posted in Atelier vidéo, Chinois, La tête dans les étoiles and tagged , , , .

Laisser un commentaire