Leonhard Frank et la littérature de l’exil : conférence de Gérard Brousseau

GBrousseau 005.resized

Dès l’arrivée d’Hitler au pouvoir en Allemagne en 1933, le régime national-socialiste érige une liste de nombreux auteurs interdits. C’est le commencement d’une époque où de nombreux autodafés furent organisés, détruisant une part conséquente de la littérature allemande, considérable océan de culture dans le monde entier.

Parmi d’illustres noms tels que ceux de Freud ou de Zweig, celui d’un auteur méconnu de nos jours, un certain Leonhard Frank, écrivain de métier et romancier célèbre en son temps. Sa dernière œuvre, Links wo das Herz ist (traduit en français par A gauche à la place du cœur) publiée en 1952, moins de dix ans avant sa mort, a vocation d’autobiographie : il y narre son passé tumultueux avec l’ordre et les gouvernements instables de l’Allemagne de la première moitié du vingtième siècle, ainsi que son activité tout le long de son exil politique.

Cet exil chez Leonhard Frank est un sujet d’intérêt et de passion pour Gérard Brousseau, le traducteur du dit livre. Ancien professeur d’allemand à la Rochelle, les élèves du lycée Saint-Exupéry eurent la chance de l’accueillir grâce au soutien de LEAR (Lire et Ecrire A La Rochelle) le vendredi 12 Décembre 2014.

GBrousseau 010.resized

Deux heures durant, il présenta à des élèves de première et de terminale, ainsi qu’à quelques professeurs intéressés, le thème de l’exil chez les auteurs germanophones pendant la période du troisième Reich. C’est agrémenté d’anecdotes et d’impressions qu’il expose un intérêt profondément personnel à son propos, une passion qu’il s’est découverte notamment lors de la traduction du livre, un travail qu’il décrit comme laborieux mais qui se révèle être avant tout une expérience qu’il réitérerait avec grand plaisir. Cette fascination fut d’emblée transmise à un public réceptif, et séduit par les qualités d’orateur du personnage.

GBrousseau 007.resized

Pierre Guidez, élève de Terminale L2

Posted in Allemand, CDI, LELE allemand.

Laisser un commentaire