Les aventures de nos 14 élèves du Pôle Espoir rugby de La Rochelle.

Nous avons accueilli quatre nouveaux joueurs au Pôle Espoir rugby de La Rochelle ainsi qu’au lycée Saint-Exupéry de La Rochelle. J’ai nommé: Maxim Bureau, Upaleto Feao, Louis Marinig et Joris Reynes. Ils sont entrés en Seconde en septembre. Nous avons nos quatre Première bien installés dans leur double formation: Simon Huchet, Maxime Tetlow, William Wright et Lucas Zamora. Et puis nos Terminales au nombre de six : Hugo Aubry, Josselin Bouhier, Idris Mbaye, Edouard Richer, Hugo Sauzeau et Elouan Troadec. Ils sont donc 14 en tout à vivre à 200% leurs semaines aux emplois du temps chargés. En effet, après leurs six heures de cours par jour comme les autres élèves, ils partent vers leur choix, leur passion, leur sport , leur adrénaline, la colonne vertébrale de leur vie, celle qui les structurent et les transforment en bourreaux de travail . Du lundi au vendredi, ils enchaînent quatre entrainements au Pôle Espoir et trois entrainements dans leur Club , le Stade Rochelais. Le samedi, ils se lèvent entre cinq heures et six heures pour partir trois semaines sur quatre en match. Le dimanche, ils peuvent dormir un peu, et puis le travail scolaire les attend. Les créneaux de travail sont souvent le mercredi et le dimanche, parfois le soir, mais ils rentrent après 20:15 des entrainements et n’ont pas encore mangé.

Ce début d’année a été marqué pour les 2004 et les 2003 par une expérience inouïe pour certains d’entre eux qui ont eu l’honneur et la chance de partir à Marcoussis – le Graal du rugby – . Ils ont pu s’entrainer avec Fabien Galtier et William Servat, les entraineurs du XV de France! La route sera longue mais ces étoiles éclaboussent leurs yeux et leur volonté de se surpasser. Cette même semaine, ils ont joué le week-end au Stade Deflandre contre Biarritz. Ils étaient premiers du tournoi. Les ailes poussaient…

Jusqu’au moment où ils ne purent plus ni s’entrainer au Stade ni même partir faire leurs compétitions… Nous connaissons tous la raison et allons espérer que ça ne dure pas trop longtemps. Nos compétiteurs rongent leur frein et en attendant continuent leur travail de lycéens en s’adaptant sans cesse à ce monde masqué, aux contours changeants toutes les semaines. ils gardent le moral et patientent en continuant à travailler et à y croire. Courage à vous tous et merci à leur manager, Baptiste Gatuingt qui les accompagne ainsi qu’à leurs entraineurs du Stade Rochelais.

A.Bresciani, pour le Pôle Espoir rugby. Novembre 2020.

 

 

Posted in Pôle Espoirs Rugby.

Laisser un commentaire