Une plaque commémorative à l’école Paul Doumer de La Rochelle

Le jeudi 28 avril 2016, les élèves, qui ont participé au voyage civique et mémoriel à Auschwitz en octobre 2015, ont eu l’honneur d’assister à une cérémonie commémorant un tragique événement dans l’histoire de La Charente-Maritime.

Les élèves de CM2 de l'école Paul Doumer et les lycéens

Les élèves de CM2 de l’école Paul Doumer et les lycéens le jour de la cérémonie

Les 130 élèves et leurs enseignants d’histoire des lycées Fénelon, Doriole et Saint-Exupéry sont à l’origine de ce projet. En amont du voyage, des recherches menées aux archives départementales ont permis de retracer le parcours de familles juives réfugiées dans le département (les histoires des familles Mizrahi, Krawiec, Foks, Berger et Franck). Le 31 janvier 1944, ces familles juives ont été victimes de la dernière grande rafle dans le département. L’école Paul Doumer, proche de la gare, a servi de camp d’internement avant la déportation vers Drancy puis l’Allemagne. Seuls 9 juifs survécurent sur les 90 raflés.

Cette cérémonie était dédiée à la mémoire des Juifs de notre département déportés et disparus.

Lors cette commémoration, Mme Mazerolle, née Mizrahi, rescapée, a donné un témoignage poignant et plein d’espoir pour les générations futures, le Kaddish (la prière aux morts) a ensuite été récité, les noms des 90 juifs internés à l’école Paul Doumer ont été cités;

Mme Mazerolle, née Mizrahi, témoigne

Mme Mazerolle, née Mizrahi, témoigne

Enfin, une plaque commémorative a été dévoilée. Si vous passez près de l’école Paul Doumer, prenez le temps d’aller lire le texte de cette plaque qui a été rédigé par les élèves de CM2 de l’école Paul Doumer et par les lycéens.

La plaque commémorative, texte rédigé par les élèves

La plaque commémorative, texte rédigé par les élèves

Des photos prises pendant le voyage mémoriel et civique à Auschwitz en octobre 2015 seront exposées à La Passerelle à Mireuil du 23 au 28 mai 2016 dans le cadre de la semaine de la paix.

Posted in Histoire & Géographie.

Laisser un commentaire