BTS CI : La Corée du Sud, histoire et management interculturel

Lundi 27 septembre 2021, un intervenant de prestige, M. Jean-Charles Lievens (ancien responsable dans l’industrie automobile) est venu rencontrer les étudiants du BTS CI2. L’objectif de cette intervention : promouvoir la culture coréenne et partager des expériences de management en Corée du Sud.
Cette intervention a pu être réalisée grâce à Madame Chirpaz, représentante de l’Institut du Roi Sejong à La Rochelle, et présente ce jour-là, ainsi que Madame Catherine Paris qui enseignait jusqu’à peu en BTS CI.
M. Lievens a commencé par présenter l’histoire de la Corée, indispensable selon lui, pour comprendre sa population. La Corée a pendant longtemps été un lieu d’affrontements géopolitiques entre la Chine et le Japon. D’abord sous influence chinoise, puis colonisée par le Japon durant plusieurs décennies, les Coréens ont dû se battre pour obtenir leur indépendance . Avec la défaite du Japon en 1945, la Corée est alors coupée en deux. Au nord, un célèbre résistant, Kim Il-sung prend les commandes du pays. Soutenu par l’URSS, il instaure une dictature communiste. C’est son petit-fils, Kim Jong-un, qui dirige actuellement le pays.
La Corée du Sud, quant à elle, est soutenue par les Etats-Unis. Elle s’ouvre progressivement au capitalisme et à la mondialisation. Son économie est tirée par les « chaebols », ces puissants conglomérats possédés par de grandes familles (SK, LG, HYUNDAÏ, SAMSUNG et DAEWOO). Le pays connait une ascension fulgurante et devient une grande puissance économique.
Mais la plus grande force de la Corée du Sud, c’est son peuple. Les Sud-coréens sont des travailleurs acharnés. Leur objectif : être les premiers sinon cela n’en vaut pas la peine. Ils sont aussi très disciplinés précise M. Lievens. Lorsqu’un dirigeant prend une décision, tout doit être fait immédiatement. C’est « une armée en marche » explique-t-il.
Si M. Lievens connaît si bien les Coréens, c’est parce qu’il a été Directeur de KIA Europe. Une fonction qui l’a amené à effectuer de nombreux déplacements en Corée du Sud. Ses compétences professionnelles et son engagement lui ont permis d’obtenir la confiance des dirigeants de KIA et de promouvoir la marque en Europe. Une expérience managériale riche qu’il partage dans son livre « Pali Pali1 et les managers coréens » publié aux éditions Les 3 Colonnes.

1 « Pali Pali » signifie « vite-vite » en coréen.

Posted in BTS CI.

Laisser un commentaire